Skip to content

L'actif est supérieur au passif

Tout prof de comptabilité sait qu'un des éléments essentiels à bien faire comprendre est l'égalité entre l'actif et le passif.
Raison pour laquelle je préfère définir le passif comme étant les ressources de l'entreprise et l'actif comme étant les emplois.
En effet, dans ce cas, les emplois ne peuvent être supérieurs aux ressources (on ne peut pas utiliser ce que l'on n'a pas) et les emplois ne peuvent être inférieurs aux ressources (je suis bien obligé de faire quelque chose avec les ressources, de les utiliser, quitte à les mettre en caisse).
Comme les emplois ne peuvent être ni supérieurs, ni inférieurs aux ressources, ils doivent donc être rigoureusement aux ressources.

CQFD

Et pourtant, on peut lire sur Internet:

Avant : le passif est > à l'actif (du montant de la perte à affecter). Les écritures d'affectation consistant à débiter des comptes du passif (et créditer des comptes de la classe 7) pour un total égal à la perte, le bilan est ainsi équilibré comme la loi le prévoit...


Donc, on apprend aux élèves que "c'est la loi qui prévoit" que l'actif est égal au passif?

Je me demande d'ailleurs comment on apprend aux élèves à établir le bilan final. Si on solde les comptes, on aura par définition un souci pour solder les comptes de produits et de charges, sauf si on utilise un compte de résultats, ou de manière plus orthodoxe un poste "Produits-charges", ce que font d'ailleurs certains programmes comptables lorsque l'on établit un bilan provisoire.

Le pire c'est que malgré la remarque patiente d'un autre enseignant en science économiques qui tente d'expliquer:

Autrement dit, à chaque opération correspond un résultat qui équilibre le bilan, sauf que l'affectation est faite à la fin de l'exercice comptable. Je l'exprime peut être vaguement, mais c'est ce que je crois avoir compris à ce sujet.


Et bien non, voici ce que l'enseignant lui répond

Pour répondre à ta remarque, Donatien : dans un premier temps, après avoir fait comprendre la signification du bilan, je montre ce qui change au niveau du bilan (uniquement avec des opérations où l'entreprise ne "gagne ni ne perd rien *) puis dans des comptes du bilan. Par la suite, j'aborde des opérations qui rompent l'équilibre "A = P" et qui qui influencent donc le résultat => utilisation de comptes de charges ou de produits. Dès lors, oui, les apprenants découvrent que si en début d'exercice l'actif est forcément égal au passif, très vite A > P ou A < P, la différence correspondant au résultat provisoire à la date t. Ce n'est qu'en fin d'exercice que, suite aux écritures d'affectation, que l'actif et le passif seront à nouveau équilibrés ........................... (*) A en + et P en +, A en + et A en -, A en en - et P en -, P en + et P en - , à chaque fois avec des montants égaux)


Et puis on s'étonne du taux d'échec en comptabilité....

Edit 3/6/2018


Hallucinant:

Je m'interroge : est-ce un problème de compréhension de la comptabilité de leur part ? Il semble que pour eux, un bilan est équilibré en permanence même s'il est établi en cours d'exercice et sans avoir passé les écritures d'affectation. Ce qui n'est pas le cas : en effet, dès les premiers jours d'un exercice, certaines écritures rompent l'équilibre "A = P". Exemples : 1° recevons la facture d'électricité => l'écriture a pour effet de rendre le P > à l' A .... 2° encaissons des intérêts sur un compte bancaire => l'écriture a pour effet de rendre l'A > au P ...... Tout cela me semble tellement évident, non ?


Il persiste, et comme il n'a pas compris il accuse ceux qui considèrent que l'actif est égal au passif de ne rien comprendre à la comptabilité....

Rétroliens

Pas de rétroliens

Commentaires

Afficher les commentaires en Vue non groupée | Vue groupée

Marc sur :

Et il ose se lamenter .
Il dénigre tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui, mais ne supporte pas une remarque.
Un membre a essayé de lui expliquer, mais au lieu d'essayer de comprendre, il persiste dans son idée.
Si le passif est égal au passif, c'est "parce que la loi l'oblige"....

Toussaint sur :

Un bilan dressé en cours d'exercice sera-t-il équibré ? Oui mais dans un seul cas (rarissime) : si le total des produits est à ce moment = total des charges..... Si au moment où l'on dresse le bilan, le total des produits, depuis le début d'exercice, est > au total des charges, alors A > P ; si par contre, au moment où l'on dresse le bilan, le total des produits est < au total des charges, alors A < P. Les écritures d'affectation en fin d'exercice ont précisément pour effet de rendre l'Actif = au Passif..... C'est tellement évident que je me demande la raison de cette nième polémique....

Xavier sur :

"C'est tellement évident que je me demande la raison de cette polémique.... "

Ben oui, il est tellement évident que l'actif est toujours égal au passif.

C'est normalement le premier cours de compta.

Et pas "parce que la loi l'oblige"

Et un collègue a passé du temps pour l'expliquer en long et en large comme repris dans le billet.
Mieux que je ne pourrais le faire.
Mais quand on ne veut pas entendre....

Marc sur :

Je crois qu'il le faut exprès, c'est pas possible.

Dès les premiers cours les élèves ont compris que le passif est toujours égal à l'actif.
C'est la base même de la comptabilité en partie double

profcompta sur :

Dites monsieur Toussaint, vous êtes un élève de secondaire?
Parce que pour sortir une ineptie pareille, il faut vraiment ne rien connaître en compta

Ajouter un commentaire

Marquer un texte en gras: *mot*, souligner un texte: _mot_.
Les smilies standard comme :-) et ;-) sont convertis en images.
Les adresses Email ne sont pas affichées, et sont seulement utilisées pour la communication.

Pour éviter le spam par des robits automatisés (spambots), merci d'entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessous dans le champ de fomulaire prévu à cet effet. Assurez-vous que votre navigateur gère et accepte les cookies, sinon votre commentaire ne pourra pas être enregistré.
CAPTCHA

Form options