Skip to content

Plagiat or not plagiat?

Sur une page Facebook, un enseignant signalait qu'un plagiat était diffusé sur la page.
Réaction outrée de l'auteur du document

"Il me revient que quelqu'un, sur cette page-même, m'a accusé de plagiat à propos des séquences de cours de compta que j'ai proposées aux membres de (,,,). Peut-on calomnier* un autre membre sur cette page ? **
Ces séquences de cours, je les ai rédigées moi-même sur base d'une expérience de plus de 20 ans de cours de compta donnés essentiellement en 4e et 5e sc. écon. appliquées…
Evidemment, tout au début de ma carrière, j'ai consulté des manuels; par la suite, j'ai discuté et échangé avec des collègues,... comme le font tous les profs, non ? Et j'ai pu, au fil des années, testé (sic) ce qui fonctionnait bien, ce qui fonctionnait moins bien... et ainsi améliorer ma façon d'enseigner la compta. Où est le plagiat ? L'auteur de cette diffamation n'en apporte pas la moindre preuve...
Il prétend également que ces séquences de cours sont bourrées d'erreurs. Lesquelles ? Mystère...
(*) La calomnie est une « critique injustifiée et mensongère, inventée avec le dessein de nuire à la réputation ou à l'honneur » Souce : https://fr.wikipedia.org/wiki/Calomnie

(J'ai laissé la faute d'orthographe puisque c'est une citation. Par charité, je ne donne pas le nom de l'auteur mais il peut me le demander de le citer s'il veut.)

Pour la petite histoire, le "il me revient que" vient du fait qu'il a fait croire à tout le monde que le membre en question l'avait bloqué et qu'il ne pouvait donc lire ses interventions... Mais il a dû se ridiculiser ensuite en copiant les messages sur son propre post.
La modératrice de la page a supprimé les commentaires, mais il laisse la copie sur son propre post.. Si vous comprenez, expliquez moi


Cet enseignant ne semble pas comprendre ce qu'est le plagiat, et un étudiant m'écrirait ce type d'argument, il serait en échec.

Il reconnaît lui-même s'être inspiré de manuels mais ne les cite pas. Pire, il protège son document par un copyright.
Oui, c'est bien du plagiat

En effet, sur Wikipedia, on trouve
"Le « plagiaire » est celui qui s'approprie indûment ou frauduleusement tout ou partie d'une œuvre littéraire, technique ou artistique (et certains étendent ceci — par extension — à un style, des idées, ou des faits)."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Plagiat

Sauf si cet individu a trouvé les principes de la partie double avant Pacioli, sauf s'il a inventé tout seul la méthodologie de commencer par un bilan simplifié, et ensuite des mutations dans le bilan, et ensuite des comptes de gestion, etc. Ce qu'il devrait alors démontrer et il devrait en revendiquer la propriété intellectuelle autrement que par un copyright dans un cours

Quant aux erreurs, cela fera partie d'un billet séparé, mais, dès maintenant:
1. "L'actif est dans 99% des cas différent du passif" (oui, oui, il écrit cela)
2, Débiter un compte de passif de TVA sur achat (re oui, oui, même si cela dépasse l'entendement)
3. Débiter le compte de TVA sur Ventes dans le cas d'une note de crédit
4. Utiliser le compte moins value de réalisation dans le cas d'une perte sur créance
5. Ne pas reprendre l'entièreté de la provision pour créance douteuse (contre l'avis de l'IPCF)
6. "Les coûts des ventes sont les coûts des marchandises vendues"
7. Si on n'enregistre pas de TVA sur Ventes et sur Achats, c'est que l'on "oublie" la TVA
8, Pour calculer le bénéfice, on calcule la différence entre l'actif et le passif (cela en effet, il ne l'a pas trouvé dans un manuel de référence, c'est sûr)
9. Le compte bénéfice n'est pas un compte de passif selon lui
10. Dans le bilan il place le compte d'épargne (pour une entreprise ?) après le caisse
11. On écrivait les comptes du Grand Livre sur des fiches (copié bêtement d'un commentaire de ma part sans comprendre ce que je disais)
12. La seule raison d'être de l'affectation du résultat serait selon lui... d'équilibrer le bilan pour respecter la loi (sic)
13. On place le compte bénéfice en dessous de Capital "parce que les actionnaires y ont droit"
Orthographe
1. On a vendu moins de marchandises que l'on en a achetées (sic)

Si ce n'est pas un document truffé de fautes, c'est quoi ?


Il reconnaît dans un post qu'il efface ensuite qu'il s'est inspiré d'un cours, à savoir "Comptabilité Générale des entreprises, De Wulf Camille, 2006 non publié.
Mais évidemment il interprète mal ce qui est écrit

<édit 20200213>
Il reconnaît le plagiat
Mais je voulais vous laisser savourer

"Michel Frambach, dans son « Initiation à la comptabilité » *, me rejoint sur le fait que le bilan établi en fin d’exercice n’est pas équilibré tant que l’on n’a pas passé l’(les) écriture(s) d’affectation du résultat"


Ben tiens, mais bien sûr, Michel Frambach rejoint le grand maître

https://www.averbode.be/Microsites%20Algemeen%20DOWNLOADS/economie/Initiat_compta_NP[1].pdf


Mais, il faut tout lire et aussi

"Cette différence s’appelle le bénéfice qui est un bénéfice à affecter dans le compte
de résultats, et qui apparaîtra, après son intégration du bilan, comme un bénéfice
affecté.
L’opération qui clôture la situation des résultats de l’entreprise pour en intégrer
l’impact dans le bilan s’appelle l’affectation du résultat ; elle consiste à convertir
en termes patrimoniaux, c’est-à-dire en termes bilantaires, la différence entre les
produits et les charges."


Petit test de plagiat du document... 0% unique.

Plagiat01.pdf



Rétroliens

Pas de rétroliens

Commentaires

Afficher les commentaires en Vue non groupée | Vue groupée

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Marquer un texte en gras: *mot*, souligner un texte: _mot_.
Les smilies standard comme :-) et ;-) sont convertis en images.
Les adresses Email ne sont pas affichées, et sont seulement utilisées pour la communication.

Pour éviter le spam par des robits automatisés (spambots), merci d'entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessous dans le champ de fomulaire prévu à cet effet. Assurez-vous que votre navigateur gère et accepte les cookies, sinon votre commentaire ne pourra pas être enregistré.
CAPTCHA

Form options